La papoteuse #3 La panne de lecture

Dans ce nouvel épisode de La papoteuse, je voudrais discuter avec vous d’un sujet un peu particulier et qui touche probablement tout lecteur à un moment donné de sa vie: la panne de lecture. Peut-être que cela ne vous est jamais arrivé (pas encore, niark niark), mais quand on est lectrice assidue et que, tout à coup, la lecture ne nous fait plus envie, c’est plutôt frustrant. Et si on décryptait un peu ce phénomène inévitable mais teeeeellement relou ?

Phase 1 : identification

Peut-être vous demandez-vous ce qu’est une panne de lecture si, à votre plus grand bonheur, vous en avez été épargné jusqu’à présent. C’est simple : la panne de lecture, c’est quand vous ne parvenez plus à lire. Zéro. Plus envie. Nada. Vous relisez mille fois la même phrase en vous rendant compte que votre cerveau est complètement déconnecté de vos yeux. Vous restez plantés pendant des heures devant votre bibliothèque et malgré votre pile à lire de 1000 bouquins, vous ne savez pas quoi commencer (un peu comme avec vos fringues devant votre dressing et que vous n’avez jamais rien à mettre). Plus rien ne vous branche et vous finissez illico presto devant l’intégrale des épisodes de Friends que vous avez regardés un million de fois. Bref vous l’aurez compris, malgré votre amour inconditionnel pour tous ces ouvrages qui garnissent les étagères de votre bibliothèque, vous ne parvenez plus à sauter le pas.

books-927394_960_720
Photo libre de droits : Pixabay

Pourquoi me direz-vous? Quelles peuvent être les causes d’un tel désarroi? Je ne peux que vous parler de mon expérience personnelle bien sûr, mais je dirais que la panne de lecture pointe souvent le bout de son nez dans trois cas bien précis :

  • Le mauvais livre au mauvais moment : vous savez, en tant que lecteur, on recherche souvent la perle rare, le livre qui va nous faire chavirer, celui qui viendra bouleverser notre existence entière, le coup de cœur intersidéral. Il arrive très souvent que mes lectures me plaisent, mais je suis très difficile quand il s’agit des coups de cœur. Parfois, il arrive que je me plonge dans un ouvrage alors que ce n’était pas le moment de le découvrir. Il me plaît, mais sans plus. Il ne résonne pas en moi, et là, vlan, panne de lecture assurée. Je traîne le livre pendant des semaines, je soupire en l’ouvrant, je lutte de toutes mes forces pour ne pas l’abandonner. Et comme je suis incapable de ne pas finir les livres commencés et encore moins d’entamer un deuxième livre alors que le premier n’est pas fini, le plaisir de la lecture s’en va…
  • Les situations de vie exceptionnelles : je suis extrêmement sensible aux changements dans ma vie personnelle ou professionnelle. Détrompez-vous, je suis très organisée (et parfois un peu maniaque du contrôle), mais si ma routine se voit perturbée par un événement quelconque, je perds vite mes moyens. Le pire, c’est que je sais que dans pareils cas, le mieux pour moi serait de me plonger dans un bouquin le matin et ne plus en ressortir avant de l’avoir fini. C’est bien souvent ce que je m’efforce à faire, mais je dois souvent me bouger un peu les fesses pour ne pas rester allongée à regarder le plafond sans rien faire. Panne de lecture, certes, mais panne de tout en fait quand on y réfléchit bien.
  • Les crises boulimiques de lecture : il y a des périodes comme ça où ma pile à lire en prend un coup en très peu de temps. Quand je ne lis plus pour vivre, mais que je vis pour lire. Littéralement. Je traîne mon bouquin partout, je dévore les pages à un rythme effréné, je ne peux plus détacher mes yeux de l’histoire. C’est super me direz-vous ! Ah oui, c’est sûr, c’est génial ! D’ailleurs, dans ces cas-là, le livre s’avère très souvent être un coup de cœur monumental. Le problème, c’est qu’après une telle lecture, plus aucun livre ne semble capable de relever le défi et d’être à la hauteur de mes attentes. Je reste figée devant ma bibliothèque et je ne sais juste pas quoi lire. Du coup je ne lis pas. Panne de lecture. CQFD.

Comme le dirait notre chère Agatha Christie, « Ce n’est pas parce qu’un problème n’a pas été résolu qu’il est impossible à résoudre » !

Phase 2 : restauration  

Quand je me retrouve dans l’un des trois cas désespérés décrits ci-dessus, j’ai heureusement quelques astuces pour contre-carrer la panne.

La première chose que je fais quand je ne parviens plus à trouver le goût de lire, c’est me replonger dans une lecture que je connais et qui me réconforte. Typiquement, je dégaine un tome de Harry Potter, je retourne à Poudlard, je retrouve mes copains, et ça va tout de suite mieux ! On a tous un livre coup de cœur, un livre doudou qui nous rappelle des moments intenses de plaisir, c’est le moment de vous y replonger!

Une autre astuce qui fonctionne du tonnerre en cas de panne, c’est de faire confiance à la littérature jeunesse et aux romans graphiques. Je suis une inconditionnelle de la littérature jeunesse, j’aime retrouver mon âme d’enfant le temps d’un livre, m’émerveiller devant l’originalité de certaines intrigues. De plus, ce sont souvent des lectures courtes, qui ne vous découragent pas. Les lectures graphiques font aussi très bien leur job dans de telles circonstances. J’ai longtemps délaissé les BD, les Comics et je n’ai découvert les mangas que très récemment. Ce sont pourtant de merveilleux alliés quand le plaisir de la lecture nous quitte momentanément, tout simplement parce que l’expérience de lecture est complètement différente. Certains illustrateurs ont le don de vous faire voyager loin de votre quotidien, et qu’est-ce que ça fait du bien ! Une fois réconcilié avec la lecture, les romans de mille pages ne vous feront plus peur!

Enfin, la dernière chose que j’aime faire en cas de panne de lecture, c’est de me plonger dans la lecture d’un magazine. Là aussi, c’est l’expérience de lecture complètement différente qui me redonne envie de lire. Mais attention, pas n’importe quel magazine ! Mon préféré de tous les temps, c’est le FLOW. Tout le monde en parle depuis qu’il a enfin débarqué en Belgique il y a plus d’un an maintenant. Si vous ne le connaissez pas, que vous êtes fan de belles illustrations, d’un travail éditorial soigné, d’articles axés sur le bien-être et la créativité, et que vous êtes un amoureux inconditionnel du papier, alors je ne sais pas ce que vous attendez pour le découvrir !

Et vous, déjà vécu la panne de lecture ? Quels sont vos remèdes incontournables ?

Publicités

2 commentaires sur “La papoteuse #3 La panne de lecture

  1. wouaw ! J’ai adoré ton article !
    Je ne trouve rien à ajouter car j’ai ressenti chacune des situations évoquées.
    Merci pour cet article qui dédramatise carrément la panne.

    La plupart du temps, je suis quand même dans le cas du coup de coeur qui me casse le rythme. huu.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s