Book haul #3

Oui je sais, le dernier Book haul en date est plutôt récent, mais que voulez-vous… Certains achats étaient plutôt indispensables en octobre, et j’ai déniché des petites merveilles dans les boîtes à livres (ou comment se trouver des excuses bidon). Voici donc les derniers ouvrages qui ont récemment rejoint ma PAL!

dsc_0346
Photo : La papote livresque

Commençons par les bouquins trouvés dans ces fameuses boîtes à livres du centre ville si chères à mon cœur. Oh joie quand j’ai ouvert la boîte cette fois-ci, puisque j’ai pu repartir avec les deux premiers tomes de la saga « L’héritage » écrite par Christopher Paolini, à savoir « Eragon » et « L’Aîné », publiés tous deux aux éditions Bayard Jeunesse (2004 et 2006). Comme vous pourrez le constater, ils sont dans un état plus que correct, on ne va pas se plaindre pour des livres que je n’aurai finalement pas payés, juste échangés avec des lectures qui ne me plaisaient pas. J’ai également fait l’acquisition ce jour-là de « Portrait du Joueur » de Philippe Sollers, paru aux éditions Folio (1986). Ce livre n’existait même pas sur Livraddict, j’en ai moi-même créé la fiche. J’ai juste été séduite par le résumé, qui finalement en révèle très peu sur l’intrigue principale. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il a l’air de tourner autour de secrets de famille et ça, j’adore !

dsc_0352
Photo : La papote livresque

Je vous présente ensuite l’achat réalisé dans le catalogue Belgique Loisirs. Je ne savais vraiment pas vers quoi me diriger cette fois-ci, et puis je suis tombée sur le prix de l’imaginaire 2016, « Edwenn, le Monde des Faës » écrit par Charline Rose et paru aux éditions Nouvelles Plumes (2016). J’ai complètement craqué pour la couverture et l’histoire fantastique aux notes celtes, parfaite pour la saison automnale.

dsc_0351
Photo : La papote livresque

Enfin, j’ai jeté mon dévolu sur quelques ouvrages graphiques. Vous connaissez mon amour pour les belles illustrations, et ce Book haul ne déroge pas à la règle ! J’ai d’abord fait l’acquisition du premier tome de « Assassin’s Creed : l’épreuve du feu », scénarisé par Anthony Del Col & Conor Mccreery, illustré par Neil Edwards et colorisé par Ivan Nunes, paru aux éditions Les Deux Royaumes (2016). J’ai découvert ce comics aux notes médiévales sur la chaîne Booktube de Fancy Fany, et j’ai profité de l’offre de lancement de ce premier opus vendu à 10€ jusque fin décembre. Puis, je me suis enfin décidée à commander « Ce n’est pas toi que j’attendais », écrit et illustré par Fabien Toulmé et paru aux éditions Delcourt (2014). Cette BD sur la naissance et l’acceptation de sa fille trisomique par un papa m’a toujours beaucoup attirée et j’en ai tellement entendu de bien que j’ai fini par succomber à la tentation.

dsc_0350
Photo : La papote livresque

Finalement, mon dernier achat en date n’est autre que le « Harry Potter and the Chamber of Secrets » écrit par J.K. Rowling et illustré par Jim Kay, paru aux éditions Bloomsbury (2016). C’est un peu l’achat tradition depuis l’année dernière et encore pour les cinq prochaines années (danse de la joie) : l’édition illustrée du sorcier à lunettes ♥ Grâce à ces superbes objets livres, je peux découvrir la plume de l’auteur dans sa version originale et accompagnée de magnifiques illustrations en prime. Pour couronner le tout, la version originale est beaucoup moins chère que la version française (23€ contre 39€). Le top !

dsc_0349
Photo : La papote livresque

Et vous, quels achats avez-vous réalisés dernièrement ?

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Ransom Riggs

couv5110998Auteur : Ransom Riggs

Edition : Bayard Jeunesse

Langue originale : Anglais

Genre : Fantastique Jeunesse

Date de parution : 2012

Nombre de pages : 432

ISBN : 978-2-7470-3791-4

Tome 2 : Hollow City

Résumé

« Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient  envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ». Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous? Et s’ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela paraisse… »

L’avis de la Papote

« Miss Peregrine et les enfants particuliers », c’est LE premier tome de la saga jeunesse fantastique qui a défrayé la chronique depuis sa sortie. Comme je ne fais jamais les choses comme tout le monde, j’ai attendu que la vague de son succès soit passée pour me le procurer, en évitant soigneusement toutes les chroniques ayant été rédigées à son sujet. Ce qui m’a décidé? L’adaptation cinématographique sort en Belgique le 29 septembre 2016, et le risque de spoiler via les bandes-annonces que l’on voit partout devenait trop grand. Et puis, c’est une belle lecture d’automne, vous ne trouvez pas ? Mystérieuse, intrigante, un peu sombre…

L’histoire met donc en scène un jeune adolescent, Jacob Portman, et le lien très fort qu’il entretient avec son grand-père paternel, Abe. Croyant plus ou moins à ses histoires d’enfants particuliers sur cette île du Pays de Galles qu’il aurait connu pendant la guerre, Jacob se voit contraint d’y accorder de l’importance le jour où son grand-père se fait assassiner par une créature étrange que Abe lui avait déjà décrite comme un « Monstre ». S’ensuivent les aventures de Jacob sur cette île mystérieuse et pleine de secrets…

« Il n’y avait pas de lune et rien ne bougeait dans le sous-bois. Pourtant, de façon inexplicable, j’ai su exactement où lever ma lampe torche et où la braquer. Et là, dans ce mince rayon de lumière, j’ai aperçu un visage tout droit sorti des cauchemars de mon enfance. Le monstre m’a rendu mon regard ; ses yeux nageaient dans des fossés pleins d’un liquide sombre ; des lambeaux de chair noire pendaient sur sa carcasse voûtée. Sa bouche ouverte, grotesque, laissait échapper un faisceau de langues interminables, qui se tortillaient comme des anguilles. J’ai hurlé. La créature a fait volte-face et disparu dans les fourrés. »  (p.40)

Abordons d’abord le côté purement esthétique de l’objet livre. C’est une véritable merveille ! La couverture est soignée et intrigante, le papier est d’une qualité remarquable, les chapitres sont introduits par une page spécifique aux couleurs froides, bref, un RE-GAL. Toute la trame de l’histoire est basée sur d’anciennes photographies appartenant à des collectionneurs privés, et ces photographies se retrouvent éparpillées dans le livre. C’est vraiment le point fort de cette lecture : une belle construction d’un univers très original autour de photos existantes.

Les personnages (et il y en a quand-même une belle ribambelle) sont parfaitement dépeints selon moi. J’ai particulièrement apprécié le héros principal, Jacob, qui n’a rien d’un héros finalement. C’est juste un ado ordinaire comme vous et moi aurions pu l’être, et c’est ça qui facilite l’attachement que l’on peut avoir pour lui. En tant que lecteur, on découvre le récit à travers ses pensées, et on se projette très facilement dans sa peau.

Enfin, j’ai beaucoup apprécié le contexte de l’histoire et les thèmes abordés par l’auteur. La seconde guerre mondiale est une période clé du récit et les manipulations du temps font partie intégrante de l’intrigue. Vous devez le savoir maintenant, mais les manipulations temporelles, c’est mon dada ! L’univers construit par l’auteur est juste parfait, tout s’emboîte à merveille, et personnellement, j’aurais beaucoup aimé vivre les aventures de Jacob !

Puisqu’il s’agit d’une trilogie, je terminerai par vous toucher un petit mot de la fin, sans vous dévoiler quoi que ce soit. J’ai été agréablement surprise par le dénouement de l’histoire auquel je ne m’attendais absolument pas. C’est tellement agréable de ne pas voir les choses venir et de se laisser emporter par l’auteur dans une direction complètement inattendue! Le récit ne se termine pas sur un cliffhanger insoutenable, je prendrai donc le temps avant de découvrir la suite des aventures de Jacob dans le tome 2, « Hollow City ».  De mon point de vue, c’est une histoire qui doit se déguster à petit feu !

Miss Peregrine et les enfants particuliers est une lecture que je conseillerais à tous les amoureux de la littérature jeunesse bien ficelée, à ceux qui aiment les mystères et le fantastique, à tous ces lecteurs jeunes ou moins jeunes qui sont désireux de découvrir un univers original et incroyablement bien construit. Maintenant que j’ai lu le livre, je file découvrir la bande annonce du film !

Notation : ♥♥♥♥

Book haul #1

Je vous retrouve cette fois avec un article un peu différent, puisque je vais vous présenter toutes les acquisitions livresques que j’ai pu faire au cours de ce mois de juillet 2016. Tous ces livres ont donc rejoint ma PAL et attendent patiemment d’être lus.

DSC_0312
Photo : La papote livresque

Je me suis d’abord rendue à une boutique OXFAM qui vend quelques livres d’occasion, dans le centre de Nivelles (pour les papoteurs belges). Je ne pensais pas y trouver quoi que ce soit puisque, il faut le dire, je suis très pointilleuse quand il s’agit d’acheter des livres en seconde main. Ils doivent être dans un état impeccable, et surtout, ne pas dégager une quelconque odeur (sinon celui d’un livre neuf). Et j’ai réussi à trouver trois petits trésors malgré mes exigences! Le tout pour 11€, une véritable aubaine me direz-vous.

J’y ai donc fait l’acquisition du célèbre « Les enfants de la liberté » de Marc Levy  publié aux éditions Robert Laffon (2007), de « Les étoiles de Noss Head – Vertige », le premier tome de la saga jeunesse fantastique de Sophie Jomain aux éditions France Loisirs (2013), ainsi que « Mercure » d’Amélie Nothomb aux éditions Le livre de poche (2000), dont le résumé me tente depuis une éternité.

DSC_0304
Photo : La papote livresque

J’ai ensuite fait un petit saut à la librairie Molière, célèbre bâtiment du centre de Charleroi en Belgique. J’y allais essentiellement pour acheter des livres à offrir mais je n’ai pas pu m’empêcher de faire l’acquisition de deux ouvrages qui avaient rejoint ma Wish List depuis quelques temps.

Tout d’abord, j’ai jeté mon dévolu sur le bien connu « Tobie Lolness » de Timothée de Fombelle, dans la version intégrale proposée cette année par Gallimard (2016), qui réunit donc les deux tomes en un seul volume (« La vie suspendue » – « Les yeux d’Elisha »). Comment ne pas tomber sous le charme de cette histoire après avoir lu cet article sur le blog Le cahier de lecture de Nathan ? J’ai vraiment hâte de découvrir l’univers de ce conte et surtout, la plume de Timothée de Fombelle dont je n’entends que des éloges!

J’ai ensuite craqué pour le premier tome de la saga « Miss Peregrine et les enfants particuliers » de Ransom Riggs, paru aux éditions Bayard Jeunesse (2012). L’adaptation cinématographique étant prévue pour le 5 octobre 2016, il était temps que je mette la main sur cet ouvrage qui a fait un carton plein sur la blogo et sur Booktube.

DSC_0307
Photo : La papote livresque

Ensuite, en allant fureter dans la boîte à livres du centre de Nivelles (vous savez, ces boîtes dans lesquelles vous pouvez déposer ou prendre des bouquins, basées sur le principe du partage gratuit de lectures en tout genre), j’ai trouvé un exemplaire de « Cela » de Moka, aux éditions L’école des loisirs dans leur collection Medium (2000). Moka est un auteur qui m’avait particulièrement marquée lorsque j’avais dû lire pour l’école « Un ange avec des baskets », je devais avoir 11 ou 12 ans. J’ai hâte de le redécouvrir à travers cette histoire au résumé très intriguant!

DSC_0306
Photo : La papote livresque

Enfin, le dernier livre que je me suis offert (et pas des moindres!) n’est autre que « Harry Potter and the cursed child » de notre chère J.K. Rowling, paru aux éditions Little Brown (2016). Je ne l’avais pas pré-commandé sur Amazon, simplement parce que j’aime acheter mes livres en librairie plutôt que sur le net. J’ai arpenté les rues de La Panne à la côte belge le jour même de la sortie du livre à la recherche d’une librairie et .. Bingo ! Pour celles et ceux qui n’en auraient pas eu vent, il s’agit du huitième opus de la célébrissime saga Harry Potter au format Théâtre. Je n’ai évidemment pas pu attendre la version française (sortie prévue chez Gallimard le 14 octobre 2016) pour connaître la suite des aventures de ce cher Harry. Vous en entendrez parler très vite sur le blog, je me hâte de terminer ma lecture en cours pour le dévorer!

13906801_1161289333935736_2082579663202356316_n
Photo : La papote livresque

Voilà donc pour mes acquisitions livresques du mois de juillet 2016! Et vous, pour quels ouvrages avez-vous craqué ce mois-ci ?