Le livre du Hygge – Meik Wiking

hygge

Auteur : Meik Wiking

Edition : FIRST Editions

Genre : Développement personnel

Langue originale : Anglais

Date de parution : 2016

Nombre de pages : 288

ISBN : 978-2-412-01954-2

Résumé

«Au classement mondial du bonheur, c’est le Danemark qui occupe la première place, tandis que la France atteint péniblement la 62ème position. Pourquoi les Danois sont-ils les gens les plus heureux du monde? Pour Meik Wiking, la réponse, c’est le Hygge. Sans équivalent français, le terme (à prononcer « hou-ga ») évoque l’idéal danois : confort, convivialité, simplicité et bien-être. Le hygge, c’est ce que vous éprouvez sous une couverture quand il neige dehors, c’est le bonheur que vous ressentez lorsque vous partagez un délicieux repas avec vos proches autour d’une table ornée de bougies ou la chaleur des premiers rayons de soleil sur votre visage un jour de ciel bleu.»

L’avis de la Papote 

Vous avez probablement déjà entendu parler du « Livre du Hygge », ce fameux bouquin dont on ne sait pas toujours comment prononcer le titre. Il fait beaucoup parler de lui, et on peut le comprendre aisément : ce livre nous vend du rêve et tente de nous donner les clés du bonheur danois, moi je dis OUI ! Moi qui suis une fan ABSOLUE du design nordique et du cocooning (sous la couverture pendant qu’il neige, le pied !), ce livre était littéralement fait pour moi.

Considérez cet ouvrage comme un guide ultra complet du hygge : de la signification même du concept aux activités hygge à appliquer au quotidien en passant par les indispensables au hygge, vous serez parés pour vivre comme un parfait Danois!

Pour vous donner un aperçu de ce que vous pourrez trouver dans le livre, je vous propose de découvrir le Manifeste du Hygge ou, autrement dit, les 10 commandements de la méthode :

  1. Ambiance : baissez la lumière. La lumière joue un rôle très important si l’on veut passer un moment hygge. Misez sur les bougies, vous aurez tout bon !
  2. Présence : soyez dans l’instant présent, éteignez vos portables. A l’aire des smartphones et de la communication technologique, il est primordial de se rendre indisponible et de profiter à fond de l’instant.
  3. Plaisir : café, chocolat, biscuits, gâteaux, encore, encore et encore ! Oui, le hygge nous invite à prendre de la distance avec les recommandations Healthy très en vogue. Une part de gâteau homemade, il n’y a rien de plus hygge ! Sans parler de l’odeur qui embaumera votre maison pendant la cuisson…
  4. Egalité : « Nous » avant « Je », répartissez les tâches et le temps de parole. Le hygge insiste fortement sur l’importance d’entretenir de bonnes relations sociales. Passer une soirée avec ses proches est très hygge, en prenant garde à trouver un équilibre entre le temps de parole et d’écoute.
  5. Gratitude : Faites le plein, vous ne trouverez pas mieux. Etre reconnaissant envers ce que l’on a, sans faire l’inventaire de ce qui nous manque.
  6. Harmonie : ce n’est pas une compétition. Nous vous aimons déjà, pas besoin d’étaler vos exploits. Il ne sert à rien de se mettre en avant et de s’élever au-dessus des autres.
  7. Confort : mettez-vous à l’aise, faites une pause, pensez « détente ». Le plaid, les chaussettes en laine, le pyjama en pilou, les coussins, enfin vous voyez le topo je crois.
  8. Trève : pas de drame. Nous discuterons politique un autre jour. Les sujets de conversation sont également très importants, il est inutile de gâcher un moment hygge en parlant des sujets qui fâchent (politique-argent-sexe-religion).
  9. Etre ensemble : construisez des relations et des anecdotes (« vous vous souvenez de la fois où…? »). Quoi de plus hygge que de feuilleter un vieil album photos en se remémorant le bon vieux temps?
  10. Refuge : ceci est votre tribu, un lieu de paix et de sécurité. Votre maison doit vous combler de joie, la décoration tient une place très importante dans le cœur des Danois. Choyez-la, elle vous le rendra si bien !

Autant vous dire de suite que ce livre a été un véritable coup de cœur pour moi ! Un petit bouquin feel good qui se lit en une journée, orné de magnifiques illustrations qui vous donneront envie de vous y plonger tête la première. Les graphismes sont soignés et superbes, dans des tonalités très douces, au style très nordique en somme. C’est sûr, je m’y replongerai les jours où j’aurai le moral dans les chaussettes !

Le livre du Hygge vous donnera les clés pour profiter des meilleures choses que la vie a à vous offrir. Ce livre, c’est comme entrer dans un nuage de douceur. Bien être, cocooning, petits bonheurs gratuits de la vie, bref, un indispensable pour les jours gris et maussades d’hiver !

Notation : ♥♥♥♥♥

Publicités

Vivre heureux dans un petit espace – Dominique Loreau

 

couv39556666

 

Auteur : Dominique Loreau

Edition : Flammarion

Langue originale : Français

Genre : Développement personnel

Date de parution : 2016

Nombre de pages : 224

EAN : 978-2-0813-7614-4

 

 

Résumé

«Ne sommes-nous pas trop matérialistes? Avons-nous vraiment « réussi nos vies » parce que nous avons une grande maison? Le vrai bonheur ne résiderait-il pas dans notre espace intérieur ? Comment vivre pleinement le moment présent sans se soucier des biens matériels ? La vie ne serait-elle pas plus simple si nous nous défaisions de tout ce qui nous encombre ? Après le succès de L’art de la simplicité, de L’art de l’essentiel et de L’art de mettre les choses à leur place, c’est une nouvelle façon d’aborder la vie que l’auteur propose dans cet ouvrage : vivre heureux dans un petit espace, c’est accéder au bonheur simple. »

L’avis de la Papote 

Dominique Loreau est un peu mon gourou quand il s’agit de développement personnel. Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas encore, elle vit depuis quelques années maintenant au Japon et en a appris les coutumes et traditions au fur et à mesure du temps passé la-bas. Elle s’applique, à travers ses livres, à partager avec  le monde occidental tous ces préceptes et ces pratiques hors du commun. Le zen, le minimalisme et le bien-être simple sont des thèmes centraux dans chacun de ses bouquins.

Dans ce dernier ouvrage, Dominique Loreau fait l’éloge des petits espaces et remet en question les visions de réussite sociale imposées par la société actuelle. Ayant vécu pendant trois ans dans un appartement de 50m² et ma maison actuelle n’étant pas un palace digne des célébrités hollywoodiennes, j’ai trouvé le thème plutôt adapté à ma situation. Quoi qu’il en soit, dès qu’un ouvrage de Dominique Loreau sort en librairie, je ne peux m’empêcher d’en faire l’acquisition tellement les thèmes qu’elle aborde sont en accord avec la vision que j’ai du bien-être.

Son livre est ici découpé en huit catégories distinctes : les avantages des petites surfaces, le regard des autres et le qu’en-dira-t-on, petits espaces et solitude, et si déménager dans plus petit était la solution, comment faire d’une surface restreinte un petit paradis, les japonais et l’espace, de la cabane à la maison-bijou, et le futur de l’habitat. Autant dire que Dominique Loreau a su faire le tour du sujet dans sa globalité !

Chacune de ces parties est traitée de manière approfondie et toujours dans cet esprit allant à l’encontre de la sur-consommation. Un petit espace permet de ne pas accumuler d’objets inutiles encombrant les placards et nos esprits, de ne pas se noyer dans un crédit hypothécaire au-dessus de nos moyens, nous forçant à travailler de trop et, paradoxalement, à ne pas profiter des mètres carrés pour lesquels on sacrifie nos journées. Il permet de se ressourcer, de ne pas attendre le moment de la retraite pour enfin profiter des petits bonheurs de la vie, de posséder moins mais mieux et, par conséquent, dans un luxe que l’on ne pourrait se permettre dans un espace trop grand. Elle remet en cause le concept de pauvreté et insiste sur le rôle réel que devrait avoir l’argent, à savoir l’éducation et les expériences à vivre, plutôt que l’accumulation de biens et de mètres carrés superflus.

 » On est toujours esclave d’une grande habitation. En revanche, habiter un petit « chez-soi », qu’il s’agisse d’un minuscule studio, d’un simple deux-pièces ou d’une maison de taille modeste, apporte de nombreux avantages […]. La société nous fait malheureusement miroiter l’image du bonheur à travers des habitations de star avec piscine, pelouse et chambres d’amis. Nous ne réalisons pas que nous serions tout aussi heureux et bien plus libres dans un endroit plus compact. Il existe, de par le monde, des habitats minuscules et extrêmement confortables, beaux et idylliques. »  (p.12)

La lecture est très fluide et rythmée, les chapitres étant courts, concis, et découpés en plus petits paragraphes accompagnés de citations très variées et choisies avec le plus grand soin.

Même si l’ensemble du livre m’a complètement séduite, j’ai particulièrement apprécié la partie pratique consacrée à l’agencement d’un petit espace. Des astuces très simples auxquelles on ne pense pas toujours pour rendre un espace très exigu incroyablement grand : jeux de lumière, choix des couleurs, des matières, reflets et ombres, etc. Une belle piqûre de rappel qui tombe à pic au moment de l’agencement de la toute petite chambre de Bébé papote (et oui, si vous ne me suivez pas sur mon blog lapapotedudimanche, sachez que Bébé papote arrive en novembre!) !

Evidemment, comme dans tout livre de développement personnel, l’important est que chacun puisse en retirer les enseignements qui lui conviennent et qui lui parlent personnellement. Vous ne pourrez jamais être d’accord à 100% avec ce qui est proposé dans ce type d’ouvrages, et tout ne sera pas bon à prendre. Cela étant dit, je vous conseille fortement de vous plonger dans cette lecture, vous n’en ressortirez que plus riche. Ne pas se laisser piéger par la société actuelle me paraît d’une importance capitale si l’on veut vivre pleinement sa vie sans regrets.

Vivre heureux dans un petit espace est un ouvrage de développement personnel très enrichissant et que je recommande vivement aux personnes qui désirent faire le point sur leur habitat et, par conséquent, sur leur façon de vivre. 

Notation : ♥♥♥♥