Les disparus du Clairdelune – Christelle Dabos

couv49338046

Auteur : Christelle Dabos

Edition : Gallimard Jeunesse

Genre : Fantasy Jeunesse

Langue originale : Français

Date de parution : 2015

Nombre de pages : 550

ISBN : 978-2-07-066198-5

Tome 3 :  La mémoire de Babel

 

Résumé

«Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.»

L’avis de la Papote

C’est parce que la sortie du tome 3 est imminente que j’ai voulu poursuivre cette série débutée l’hiver dernier. J’avais apprécié la lecture du premier tome de cette saga bien connue, sans que ce ne soit pour autant un coup de cœur. Certains personnages m’agaçaient un peu de trop et la fin ne m’avait pas laissé sur un cliffhanger suffisant pour enchaîner le tome 2 tout de suite après. Je dois vous dire que ce second tome fut bien plus plaisant à lire pour ma part ! D’ailleurs, c’est bien simple, je lui ai attribué un bon gros coup de cœur ! Rien que ça !

Pour rappel, on suit les aventures d’Ophélie, jeune habitante de l’arche Anima, héroïne un peu gauche et maladroite, ayant la capacité de lire le passé des objets en les touchant et de voyager en traversant les miroirs. Elle est vouée à un mariage arrangé avec le mystérieux Thorn, intendant de l’arche du Pôle. Ophélie se voit donc forcée à quitter sa famille et ses proches, et à se rendre sur cette arche où complots et manigances ne tarderont pas à faire leur apparition.

Je ne vous cache pas que je me suis surprise à sourire lorsque j’ai commencé ce deuxième opus. Oui, finalement, j’étais bien contente de retrouver l’univers si atypique construit par Christelle Dabos. Petit point positif à l’ouverture du livre : un arbre généalogique et une carte ! Parfait pour se replonger dans l’histoire en visualisant clairement les clans, les familles et les endroits décrits. Parce que mine de rien, c’est quand-même vachement compliqué de s’y retrouver parfois…

J’ai eu l’occasion de lire quelques chroniques sur la blogo depuis ma lecture et, bien qu’il rencontre majoritairement un franc succès, il lui est souvent reproché de posséder ce vilain défaut des seconds tomes : le lien entre le premier et le troisième opus, avec un manque cruel de révélations. Personnellement, je ne suis pas du tout de cet avis. Il y a une véritable intrigue qui tient en haleine, des personnages de plus en plus construits, du suspense, et, pour ma part, un nombre satisfaisant de révélations qui mènent à des réflexions qui me torturent l’esprit depuis la fin de ma lecture. Certainement que l’autrice aurait pu en donner davantage, mais c’est justement ça que j’ai apprécié : il fallait en garder pour la suite de la saga! Maintenant, je suis complètement happée par l’histoire et je VEUX savoir! Et, soit dit en passant, ne revenons plus sur la qualité de la plume de Christelle Dabos. Simple mais efficace!

Ophélie s’affirme de plus en plus au fur et à mesure de ses aventures, alors que Thorn reste supermégagigaultra mystérieux. J’ai vraiment appris à apprécier ce personnage. Pourtant, c’était loin d’être le cas dans le premier opus de la saga. Trop froid, trop sauvage, trop abrupt, il avait tendance à m’agacer fortement. Là, il se dévoile un tout petit peu (mais vraiment rikiki mini hein) mais suffisamment pour attiser ma curiosité. Quant à Archibald, ce personnage qui m’avait laissé une impression en demi-teinte, il n’est pas aussi présent que je l’aurais souhaité dans ce tome. Ô frustration.

Et cette fin !! On en parle de cette fin? Bah non, évidemment, sinon je spoile. Pas bien. Non mais, qui l’a déjà lu? Qu’on en parle de cette fin de ouf !

Vous l’aurez compris, je suis hyper impatiente d’avoir le troisième tome entre les mains (sortie prévue le 1er juin * niark niark) et d’obtenir une réponse à toutes les questions qui restent encore en suspens. De plus, il nous promet encore de voyager dans un univers inconnu jusqu’alors, puisque l’intrigue se déroule sur l’arche de Babel ! Et vous connaissez probablement la bonne nouvelle, mais je vous le dis quand-même parce que ça réchauffe mon petit coeur de lectrice : il y aura un tome 4 !!

A tous ceux qui, comme moi, avaient fait l’expérience d’une lecture en demi-teinte pour le commencement de la saga « La passe-miroir », je ne peux que vous encourager à lire la suite. Et à tous ceux qui n’auraient pas encore commencé le premier tome, n’hésitez plus!

Notation : ♥♥♥♥♥

Publicités

Les fiancés de l’hiver – Christelle Dabos

couv52429656

Auteur : Christelle Dabos

Edition : Gallimard Jeunesse

Genre : Fantasy Jeunesse

Langue originale : Français

Date de parution : 2013

Nombre de pages : 518

ISBN : 978-2-07-065376-8

Tome 2 Les disparus du Clairdelune

Résumé

«Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.»

L’avis de la Papote

Comme beaucoup de personnes je pense, j’ai d’abord craqué pour ce livre grâce à sa couverture MA-GNI-FI-QUE. Rien à redire au niveau du travail éditorial, on est tous d’accord là-dessus. Puis, en entendant parler çà et là de l’histoire, ce livre m’a davantage intriguée et puisque je ne suis pas si facilement influençable (hum), j’ai attendu looooongtemps avant de l’acheter. Et j’ai attendu plus looooongtemps encore pour le lire. Finalement, Cold Winter Challenge oblige, j’ai fini par me jeter à l’eau.

Ophélie est une jeune fille très particulière, puisqu’en plus d’avoir la capacité de traverser les miroirs, elle peut également lire le passé des objets, jusqu’à leur création. Elle vit sur une Arche, appelée Anima, et se voit forcée d’épouser Thorn du Pôle, un mariage forcé qui renforcerait les liens entre les deux Arches. Elle doit donc quitter rapidement sa famille et son quotidien pour cette région glaciale où l’hiver n’a jamais de fin.

« Ophélie était une excellente liseuse, l’une des meilleures de sa génération. Elle pouvait déchiffrer le vécu des machines, strate après strate, siècle après siècle, au fil des mains qui les avaient tâtées, utilisées, affectionnées, endommagées, rafistolées. Cette aptitude lui avait permis d’enrichir le descriptif de chaque pièce de la collection avec un sens du détail jusqu’alors inégalé. Là où ses prédécesseurs se cantonnaient à décortiquer le passé d’un ancien propriétaire, de deux à la rigueur, Ophélie remontait à la naissance de l’objet entre les doigts de son fabricant. » (p.46)

Autant vous le dire d’entrée de jeu : c’était une excellente lecture, parfaite pour la saison. Pas un coup de cœur, mais il s’en est fallu de peu !

J’aimerais d’abord vous jeter un mot du style de l’auteur. J’ai tout de suite reconnu la plume belge : eh oui, ce livre est truffé de belgicismes en tout genre! Pour ne vous en citer que deux, Christelle parle de « jatte » (=tasse) de café ou encore de « fieu » (=mon vieux). J’ai trouvé ça surprenant, mais c’était plutôt sympa pour moi, lectrice belge, de retrouver ces petites marques de fabrique bien de chez nous!

Parlons maintenant des deux personnages principaux, à savoir Thorn et Ophélie. Ces deux-là ont des personnalités diamétralement opposées; Pour cette raison, on se doute qu’une petite romance finira par s’installer dans le second tome. C’est bien connu, les opposés s’attirent ! Elle, anti-héro par excellence, maladroite, banale, frêle. Lui, glacial, inexpressif et troublant. J’ai d’ailleurs éprouvé beaucoup de difficulté à le cerner, ce grand gaillard maigrichon. Sa situation familiale et son passé expliquent évidemment certaines de ses attitudes franchement agaçantes, mais j’ai trouvé que ce n’était pas assez fouillé pour que je puisse réellement le comprendre et me montrer empathique. A voir dans le second tome?

« Soulagée de ne pas être dans sa ligne de mire, Ophélie se prêta à un examen plus attentif de son fiancé. Contrairement à sa première impression, Thorn n’était pas un ours, même s’il en avait l’apparence. Une ample fourrure blanche, hérissée de crocs et de griffes, lui couvrait les épaules. Il n’était pas tellement corpulent, en fait. Ses bras, croisés sur sa poitrine, étaient aussi effilés que des épées. En revanche, tout étroit qu’il était, cet homme avait une stature de géant. » (p.62)

Je dois avouer que Christelle Dabos a vraiment bien construit son univers. Riche, complexe mais cohérent. Pas moyen de se perdre ! Elle joue avec son intrigue tout au long du récit : fantastique, suspense, retournements de situation, personnages variés et intéressants, magie, bref, on ne s’ennuie pas ! J’aurais aimé que la fin de ce premier tome se termine sur un cliff hanger un peu plus prononcé, mais j’ai tout de même bien envie de lire la suite qui, apparemment, est bien plus vivante que « Les fiancés de l’hiver ».

Les fiancés de l’hiver, un premier tome prometteur qui nous fait voyager dans un univers complexe et magique. Le contenu est aussi bon que la couverture est belle ! A lire de toute urgence au coin du feu !

Notation : ♥♥♥♥

Cold Winter Challenge 2016

Le mois de décembre arrive à grands pas, et cette année, j’ai bien envie de me lancer dans le Cold Winter Challenge. Vous ne connaissez pas ? Laissez-moi vous présenter cet événement tant attendu par les Bookaddict de la blogo et de Booktube !

Cette année, le Cold Winter Challenge fête ses 5 ans, et c’est Margaud Liseuse et Moody qui gèrent l’événement. Voici la description que vous pourrez trouver sur le blog de Margaud :

Chaque année depuis 2012, le challenge est là pour vous accompagner durant les mois les plus froids de l’année. On se réserve une petite pile à lire spéciale hiver et on pioche dedans sur toute la durée du challenge. L’avantage, c’est qu’on y met le nombre de livres que l’on souhaite, en lien avec la saison froide, les fêtes, ou pas du tout. Le but c’est de se faire plaisir, de se donner un petit challenge personnel, et de se dépasser si on en a envie. 

Les inscriptions se font sur le groupe Facebook. Et si vous n’avez pas Facebook, vous pouvez bien sûr participer tout de même, sans vous inscrire. Si vous êtes actif sur les autres réseaux sociaux, n’hésitez pas à parler du challenge avec le #ColdWinterChallenge. Et pour les dates, on fait chauffer les plaids à partir du 1er décembre 2016 jusqu’au 31 janvier 2017. On hiberne quoi en gros. 

C’est les fêtes! Et qui dit fête, dit menu de fête. Alors cette année on prévoit light (les chocolats sur le sapin ont déjà commencé à disparaître, je vous vois), et je vous propose deux petits menus, très simples à tenir. Il vous suffit de choisir l’un des deux, ou les deux. Le challenge est donc relevé une fois les lectures du menu terminées. Et totalement relevé quand vous aurez lu tous les livres que vous vous étiez imposés dans votre pile.
  • Montagne enneigée : lire 2 livres dont la thématique principale est le froid, la neige ou l’hiver.
  • La magie de Noël : lire 2 livres se déroulant durant la période des fêtes de fin d’année.

Voili Voilou. Sympa comme concept hein ? Maintenant que vous êtes familiarisés avec le fonctionnement du challenge, voici les livres que j’ai décidé d’intégrer à ma pile à lire spéciale Cold Winter. J’ai privilégié le menu Montagne enneigée, puisque je n’ai pas vraiment d’ouvrages dont l’intrigue se déroule à Noël dans ma bibliothèque.

Flocons d’amour ° J. Green – M. Johnson – L. Myracle ° Editions France Loisirs

couv19928473

« Un noël très enneigé, un train immobilisé par la tempête, et une « Maison de la gaufre » comme unique refuge… Entre rencontres amicales et amoureuses, rires et larmes, des adolescents découvrent et dévoilent leurs sentiments. »

Bon, on est d’accord, celui-ci pourrait convenir pour les deux menus finalement. Mais c’est bien le seul … Il s’agit d’un petit recueil de trois nouvelles, que j’avais précieusement gardé pour pouvoir le lire pendant les fêtes ! Je l’avais acheté principalement parce que la couverture est juste à tomber et que John Green est l’un des auteurs. Hâte de relire sa jolie plume !

 La Passe-Miroir Tome 1 : Les fiancés de l’hiver ° C. Dabos ° Gallimard

couv52429656« Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. »

Je vais enfin me plonger dans le premier tome de cette saga que tout le monde a lu et adoré ! Impatience impatience !

 Le flibustier du froid ° L. Rosmorduc ° Editions du Riez

flib

« L’arrivée d’un grand trois-mâts dans la cité portuaire de Trède va bousculer la vie de ses habitants, et notamment celle de Thibault. De caches secrètes en message codé, le jeune garçon va retrouver la piste d’un lointain pirate. Aux côtés d’Alastar, il va vivre la plus grande aventure de sa vie. La plus dangereuse aussi.
Au milieu d’une mer en furie, sillonnant entre icebergs et banquise, les deux héros se lancent dans une étourdissante chasse au trésor. Mais sont-ils les chasseurs ou les chassés ? »

Je vous en avais parlé il y a peu de temps dans un article entièrement consacré aux Editions du Riez. Le moment est venu de me plonger dans cette aventure du Grand Nord !

Personnellement, c’est la première fois que j’y participe et je trépigne d’impatience à l’idée de me plonger dans ma petite sélection hivernale ! Et vous, vous comptez y participer ? Quels sont les livres que vous avez sélectionnés ?

Book haul #1

Je vous retrouve cette fois avec un article un peu différent, puisque je vais vous présenter toutes les acquisitions livresques que j’ai pu faire au cours de ce mois de juillet 2016. Tous ces livres ont donc rejoint ma PAL et attendent patiemment d’être lus.

DSC_0312
Photo : La papote livresque

Je me suis d’abord rendue à une boutique OXFAM qui vend quelques livres d’occasion, dans le centre de Nivelles (pour les papoteurs belges). Je ne pensais pas y trouver quoi que ce soit puisque, il faut le dire, je suis très pointilleuse quand il s’agit d’acheter des livres en seconde main. Ils doivent être dans un état impeccable, et surtout, ne pas dégager une quelconque odeur (sinon celui d’un livre neuf). Et j’ai réussi à trouver trois petits trésors malgré mes exigences! Le tout pour 11€, une véritable aubaine me direz-vous.

J’y ai donc fait l’acquisition du célèbre « Les enfants de la liberté » de Marc Levy  publié aux éditions Robert Laffon (2007), de « Les étoiles de Noss Head – Vertige », le premier tome de la saga jeunesse fantastique de Sophie Jomain aux éditions France Loisirs (2013), ainsi que « Mercure » d’Amélie Nothomb aux éditions Le livre de poche (2000), dont le résumé me tente depuis une éternité.

DSC_0304
Photo : La papote livresque

J’ai ensuite fait un petit saut à la librairie Molière, célèbre bâtiment du centre de Charleroi en Belgique. J’y allais essentiellement pour acheter des livres à offrir mais je n’ai pas pu m’empêcher de faire l’acquisition de deux ouvrages qui avaient rejoint ma Wish List depuis quelques temps.

Tout d’abord, j’ai jeté mon dévolu sur le bien connu « Tobie Lolness » de Timothée de Fombelle, dans la version intégrale proposée cette année par Gallimard (2016), qui réunit donc les deux tomes en un seul volume (« La vie suspendue » – « Les yeux d’Elisha »). Comment ne pas tomber sous le charme de cette histoire après avoir lu cet article sur le blog Le cahier de lecture de Nathan ? J’ai vraiment hâte de découvrir l’univers de ce conte et surtout, la plume de Timothée de Fombelle dont je n’entends que des éloges!

J’ai ensuite craqué pour le premier tome de la saga « Miss Peregrine et les enfants particuliers » de Ransom Riggs, paru aux éditions Bayard Jeunesse (2012). L’adaptation cinématographique étant prévue pour le 5 octobre 2016, il était temps que je mette la main sur cet ouvrage qui a fait un carton plein sur la blogo et sur Booktube.

DSC_0307
Photo : La papote livresque

Ensuite, en allant fureter dans la boîte à livres du centre de Nivelles (vous savez, ces boîtes dans lesquelles vous pouvez déposer ou prendre des bouquins, basées sur le principe du partage gratuit de lectures en tout genre), j’ai trouvé un exemplaire de « Cela » de Moka, aux éditions L’école des loisirs dans leur collection Medium (2000). Moka est un auteur qui m’avait particulièrement marquée lorsque j’avais dû lire pour l’école « Un ange avec des baskets », je devais avoir 11 ou 12 ans. J’ai hâte de le redécouvrir à travers cette histoire au résumé très intriguant!

DSC_0306
Photo : La papote livresque

Enfin, le dernier livre que je me suis offert (et pas des moindres!) n’est autre que « Harry Potter and the cursed child » de notre chère J.K. Rowling, paru aux éditions Little Brown (2016). Je ne l’avais pas pré-commandé sur Amazon, simplement parce que j’aime acheter mes livres en librairie plutôt que sur le net. J’ai arpenté les rues de La Panne à la côte belge le jour même de la sortie du livre à la recherche d’une librairie et .. Bingo ! Pour celles et ceux qui n’en auraient pas eu vent, il s’agit du huitième opus de la célébrissime saga Harry Potter au format Théâtre. Je n’ai évidemment pas pu attendre la version française (sortie prévue chez Gallimard le 14 octobre 2016) pour connaître la suite des aventures de ce cher Harry. Vous en entendrez parler très vite sur le blog, je me hâte de terminer ma lecture en cours pour le dévorer!

13906801_1161289333935736_2082579663202356316_n
Photo : La papote livresque

Voilà donc pour mes acquisitions livresques du mois de juillet 2016! Et vous, pour quels ouvrages avez-vous craqué ce mois-ci ?