Book haul #6 Spécial Foire du livre de Bruxelles 2017

Si vous êtes des papoteurs belges comme moi, vous attendez probablement cet événement chaque année avec la plus grande impatience. La Foire du livre de Bruxelles est particulièrement appréciée chez nous. On y trouve un programme riche en conférences et autres animations, les grandes maisons d’édition comme les plus petites, des grands auteurs renommés comme de plus petits auteurs auto-édités, bref il y en a pour tout le monde!

Je n’ai pas dérogé à la règle et me suis rendue fébrilement à cet événement le weekend dernier. Je n’ai évidemment pas pu garder mon portefeuille dans mon sac, vous vous en doutez bien (niark niark). Voici donc le résultat d’une après-midi de razzia dans l’antre des Bookaddicts belges!

DSC_0327
Photo : La papote livresque

Tout d’abord, j’ai jeté mon dévolu sur « Demain les chats » de Bernard Werber, paru aux éditions Albin Michel (2016). J’avais évidemment prévu de le faire dédicacer par l’auteur, mais la looooongue file d’attente m’a complètement découragée. L’ayant déjà rencontré une fois à Lille lors d’une mini conférence pour son roman « Le sixième sommeil », je me suis dit que je ferais signer celui-là après l’avoir lu, quand il reviendra nous voir. Perso, je trouve cela quand-même plus sympa de pouvoir discuter du contenu du livre avec l’auteur, plutôt que d’y aller sans connaître l’histoire.

DSC_0332
Photo : La papote livresque

Ensuite, il fallait absolument que je me procure « Le livre des Baltimore » paru au tout début du mois de mars dans les éditions de Fallois poche (2017) et écrit par Joël Dicker. « La vérité sur l’affaire Harry Québert » fut un tel coup de coeur intersidéral que je ne pouvais pas passer à côté de celui-ci. J’attendais patiemment la version poche, pour que les deux livres soient l’un à côté de l’autre dans ma bibliothèque (#lanévrosée). J’ai hâte de retrouver Marcus Goldman et le talent de Joël Dicker!

dsc_0334.jpg
Photo : La papote livresque

Le dernier roman que je me suis procuré n’est autre que « Le coeur des louves » de Stéphane Servant, paru aux Editions du Rouergue (2013). Influencée par Margaud liseuse, encore. Que voulez-vous, je suis faible. Je ne connais rien de l’histoire, et c’est comme ça que j ‘ai envie de le découvrir !

dsc_0322.jpg
Photo : La papote livresque

Je ne me suis pas arrêtée en si bon chemin et j’ai craqué pour « Irena, tome 1 : Le ghetto » de Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël, David Evrard et Walter (2017) aux éditions Glénat (2017). C’est Piko Books qui en avait parlé sur sa chaîne et qui m’avait convaincue d’ajouter cette BD à ma Wishlist. Je ne me souviens plus du résumé exact, juste que l’histoire se déroule pendant la seconde guerre mondiale et qu’il ne faut pas mettre cette BD dans les mains des plus jeunes, au vu de la grande sensibilité du sujet exploité. Une façon différente d’en apprendre davantage sur cette période si sombre.

DSC_0328
Photo : La papote livresque

Restons dans les Bandes Dessinées avec « Tintin au pays des Soviets » de Hergé paru chez Casterman (2017). Je n’ai pas pu résister à l’engouement actuel autour de cette sortie, le premier tome des aventures de Tintin, initialement en noir et blanc, et colorisé cette année par Michel Bareau et Nadège Rombaux. Je suis une grande fan de notre reporter national, tellement hâte de découvrir cette première histoire!

DSC_0340
Photo : La papote livresque

Enfin, je me suis laissée tenter par « Le monstre du placard existe et je vais vous le prouver… », écrit par Antoine Dole et illustré par Bruno Salamone, paru chez Actes Sud junior (2016). Non mais regardez-moi cette couverture ! C’est d’abord le travail graphique qui m’a attirée, puis l’histoire m’a transportée, enfin l’illustrateur étai en dédicaces, donc j’ai craqué, CQFD. Bruno Salamone a réalisé une magnifique dédicace à ma petite fille Sasha, qui n’a que 4 mois et une bibliothèque presque aussi grande que celle de sa maman !

DSC_0335
Photo : La papote livresque
DSC_0337
Photo : La papote livresque

Et vous, vous êtes allés à la Foire du livre cette année? Quels sont les derniers trésors ayant rejoint votre bibliothèque?

Publicités

The Infinite Loop Tome 1 : L’éveil – Pierrick Colinet & Elsa Charretier

0adc23a5-931c-4f0f-bf13-50e509cbe7cd

Auteur : Pierrick Colinet

Illustratrice : Elsa Charretier

Edition : Glénat Comics

Genre : Comics Gay

Date de parution : 28 août 2015

Nombre de pages : 82

EAN : 978-2344009529

Sortie du tome 2 : 28 octobre 2015

Résumé

« Teddy vit dans un futur lointain, un monde édulcoré et sans aspérité où il n’y a plus d’enjeux, plus de haine, et surtout… plus d’amour. Un monde en apparence apaisé et sans conflit et où les voyages spatiotemporels font partie du quotidien. Teddy y mène une existence parfaite, exerçant son travail de correcteur d’anomalies temporelles au sein d’une brigade gouvernementale. Sa vie se déroule sans accroc jusqu’à ce que l’une des anomalies prenne la forme d’une jeune femme. Teddy est alors confrontée à un choix terrible : osera-t-elle défier sa hiérarchie et sauver l’anomalie ou va-t-elle purement et simplement la supprimer? Comment s’épanouir quand on vous empêche d’aimer librement? C’est la question à laquelle tentent de répondre Pierrick Colinet et Elsa Charretier, couple d’auteurs français évoluant sur le marché américain, avec The Inifinite Loop : une histoire humaniste où la S.F. est un moyen d’aborder des sujets plus délicats. »

L’avis de la Papote

En tant que lectrice passionnée, je me suis intéressée il y a peu au monde des Comics, totalement inconnu de ma culture livresque jusqu’à ce que la Booktubeuse Manu (Les bêtises de Manu) parle de ce Comics en particulier sur sa chaîne. J’ai tout de suite accroché dès que j’ai entendu « voyages spatiotemporels ». Des retours dans le passé? Ça c’est mon trip !

Commençons par le commencement. La couverture est à tomber, vraiment splendide. Le choix des couleurs est parfait, l’anomalie est représentée discrètement en fond de page, et la texture de l’ouvrage est super agréable. Toutes les illustrations et les planches sont fantastiques, un vrai travail d’illustrateur comme je les affectionne. Les pages sont entrecoupées de magnifiques dessins, comme ci-dessous. Rien à dire, on ne peut qu’être émerveillé devant ce travail d’artiste.

Teddy

Concernant le récit en lui-même, j’ai trouvé l’intrigue vraiment très intéressante. C’est toujours assez compliqué de s’y retrouver quand des voyages dans le temps sont impliqués dans une histoire, mais aucun problème de compréhension pour ma part dans ce comics. Tout est bien tissé, pas moyen de se perdre !

Il faut préciser qu’il s’agit ici d’un Comics gay, avec une romance homosexuelle et des planches assez (même très) explicites. Ce n’est donc en aucun cas un ouvrage à placer dans les mains de vos enfants. J’ai aimé le fait que la romance ne soit pas trop présente dans le récit, et que les thèmes abordés soient très forts et bien exploités. On peut tous se sentir concernés dans cette histoire, qui aborde principalement, quand on s’y attarde un peu, la liberté. La liberté d’exister, de penser, d’être ce que nous sommes, d’aimer qui l’on souhaite, de devenir qui on veut, la liberté de prendre ses propres décisions.

Le petit plus? L’ouvrage est enrichi de magnifiques planches réalisées par d’autres artistes, des propositions d’autres couvertures, de l’histoire du Comics Gay et, cerise sur le gâteau, on vous explique le processus de création du Comics. Topissime!

Je ne peux que vous recommander ce Comics. Pas de superhéros, mais une véritable histoire qui vous prend aux tripes. Je n’ai qu’une hâte, c’est que le second tome sorte en librairie ! Ça diminue !

 Notation : ♥♥♥♥