Tu seras notre enfant – Charity Norman

9782266242844

Auteur : Charity Norman

Edition : Pocket

Genre : Contemporain

Langue originale : Anglais

Date de parution : 2011

Nombre de pages : 445

ISBN : 978-2-266-24284-4

Résumé

«Cette bonne nouvelle, Leïla et David l’attendaient depuis trois ans. Très bientôt, un bébé leur sera confié : une petite fille, Grace. Elle va combler leur désir le plus cher, celui de fonder un foyer. Mais c’est sans compter sur la famille biologique de Grace, les Harrison. Bien décidés à faire valoir leurs droits, ce clan aux personnages hauts en couleur va se lancer dans une quête éperdue. Avec, à la clé, une décision, forcément déchirante…»

L’avis de la Papote

« Tu seras notre enfant » est le premier ouvrage que je lis depuis le lancement du livre mystère sur le blog. Pour rappel, je me suis mise au défi de lire de temps à autre un livre dont je ne connais ni l’auteur, ni l’intrigue, ni la popularité. J’étais super excitée à l’idée de me plonger dans un livre complètement inconnu, sans savoir ce que j’allais y trouver. Je m’étais prêtée à l’exercice de la supposition préalable juste sur base du titre et de la couverture, et voici ce que j’attendais de cette lecture :

Selon moi, il doit s’agir d’un roman historique se déroulant dans une Amérique des années 1950. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression qu’il va être question de ségrégation raciale, et également d’espoir. J’imagine une famille noire au parcours difficile. J’imagine des injustices, peut-être un peu de violence. Mais avant tout, je pense que ce livre parlera de la puissance de l’amour maternel.

Autant vous dire que j’étais complètement à côté de la plaque ! L’histoire est contemporaine et se déroule en Angleterre, bien loin de l’Amérique des années 1950. Il n’est absolument pas question de ségrégation raciale dans ce bouquin… Par contre, je ne me suis pas trompée sur l’importance de l’amour d’une mère, d’un père à son enfant. Mais bon, vu le titre, je n’ai pas vraiment de mérite !

Nous suivons l’histoire de deux familles distinctes et nous découvrons au fil du roman à quel point leurs destins sont liés. Au milieu de ces deux univers que tout semble opposer, une petite fille, Grace, née d’une jeune fille complètement perdue et vouée à l’adoption le jour même de sa naissance, alors que sa mère meurt dans un accident de voiture après avoir fuit la maternité (n’ayez crainte, je ne vous spoile rien du tout, c’est dans les dix premières pages du roman). En tant que lecteurs, nous devenons les témoins du combat mené sur les deux fronts dans le processus d’adoption : d’une part, le père biologique, très jeune, qui craint de ne pouvoir s’occuper de sa fille malgré l’amour inconditionnel qu’il ressent à son égard. D’autre part, un couple dans une trentaine bien avancée qui ne peut concevoir d’enfant et qui attend depuis de nombreuses années qu’une adoption leur soit enfin accordée.

« Grace Serenity avait eu une première mère. Une mère qui l’avait mise au monde dans un grand hôpital gris. Elle s’appelait Cherie King et elle avait seize ans. Mais son père n’avait pas arpenté la salle d’accouchement. Ses grands-parents n’avaient pas attendu fébrilement de déboucher le champagne près du téléphone. On ne lui avait tricoté ni brassières, ni chaussons. Les sages-femmes mises à part, une seule personne avait assisté à sa naissance, et encore, par hasard : Imogen Christie, son assistante sociale. » (p.9)

J’ai vraiment passé un agréable moment de lecture avec ce livre. Je suis tombée sous le charme du style narratif choisi par l’auteur, une narration omnisciente alternée avec une narration interne. De quoi accrocher l’attention du lecteur tout en donnant suffisamment d’informations sur l’ensemble des personnages de l’histoire. Parce que des personnages, il y en a un sacré paquet dans ce roman ! Malgré tout, on ne s’y perd pas une seconde.

De nombreuses situations ont résonné en moi en tant que jeune maman. La description de la scène de l’accouchement m’a ravivé des souvenirs on ne peut plus intenses qui ont fait battre mon cœur à 100 km/h. Je le sais depuis maintenant trois mois, l’amour que l’on porte à son enfant est incommensurable et inconditionnel. J’ai pris conscience que les liens de sang ne sont pas une finalité en soi, et que cet amour est tout aussi fort et intense envers un enfant adopté. Ce petit être est le prolongement de nous-mêmes, qu’il soit de notre propre chair ou non. Le combat mené par ces deux familles pour cet enfant, je sais que je le mènerai chaque jour, chaque minute, chaque seconde de ma vie pour ma fille.

Il m’est arrivé de pleurer à plusieurs reprises, de paniquer avec les personnages quand la tournure des événements devenait incertaine, d’espérer avec ces deux familles pour que chacune y trouve son compte, alors que le bonheur de l’une sera nécessairement le malheur de l’autre. Je n’en demande pas beaucoup plus à un bouquin pour qu’il me plaise!

« Tu seras notre enfant » fera chavirer le coeur des parents ou des presque-parents par la force du thème principalement abordé. Un véritable ode à l’amour !

Notation : ♥♥♥♥

Le livre mystère #1 – Tu seras notre enfant – Charity Norman

Je suis ravie de vous présenter ce nouveau rendez-vous sur le blog : le livre mystère !

A force de lire les blogs dédiés à la lecture et de regarder les vidéos littéraires sur Youtube, de nombreux ouvrages ont rejoint ma wishlist et ma culture livresque s’est considérablement étendue. Chacun des livres que j’achète est loin de m’être inconnu. Qu’on me l’ait conseillé, que j’en aie lu la critique quelque part ou que j’en connaisse l’auteur, je ne me lance jamais tête baissée dans l’achat d’un livre qui pourrait me décevoir.

Eh bien j’ai décidé de prendre quelques risques cette année! Une fois par mois, je lirai un livre dont je ne connais absolument RIEN. Ni l’auteur, ni l’intrigue, ni ses critiques. Juste pour le plaisir de découvrir un livre dont personne ne parle !

En ce premier mois de l’année, je vous avoue que l’exercice n’a pas été aisé… j’ai bien mis 30 minutes dans ma librairie à arpenter les rayons à la recherche du premier livre mystère. J’ai finalement jeté mon dévolu sur « Tu seras notre enfant » de Charity Norman paru aux éditions Pocket (2016).

9782266242844

Je ne peux évidemment pas vous en faire un résumé, mais je peux tenter de vous donner un aperçu de ce à quoi je m’attends en lisant cet ouvrage, rien qu’avec le titre et la couverture.

Selon moi, il doit s’agir d’un roman historique se déroulant dans une Amérique des années 1950. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression qu’il va être question de ségrégation raciale, et également d’espoir. J’imagine une famille noire au parcours difficile. J’imagine des injustices, peut-être un peu de violence. Mais avant tout, je pense que ce livre parlera de la puissance de l’amour maternel. Un beau petit mélange, en bref.

Nous verrons de quoi il en retourne très rapidement puisque ce sera ma prochaine lecture ! Surtout, ne me dites rien si vous connaissez l’histoire =)

13 à table 2016 – Collectif

9782266263733

Auteurs : Collectif

Edition : Pocket

Genre : Nouvelles

Langue originale : Français

Date de parution : 2015

Nombre de pages : 284

ISBN : 978-2-266-26373-3

 

Résumé

«Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris cette année encore leur plus belle plume pour vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d’un thème : frère et soeur. Ceux qui s’aiment, ceux qui se détestent … Souvenirs d’enfance, vie commune, haine larvée ou avouée, à chacun sa recette. Douze fratries à découvrir sans modération.»

L’avis de la Papote

Je me souviens très bien du jour où j’ai fait l’acquisition de ce recueil de nouvelles. Je venais de terminer « Le sixième sommeil » de Bernard Werber, et j’étais tombée sous le charme de la plume de cet auteur. Son nom, tout en bas de la couverture, avait attiré mon attention et puisque je voulais en apprendre davantage sur le style de Bernard, je n’ai pas hésité une seconde. De plus, pour 5€, je faisais une bonne action et je découvrais par la même occasion d’autres auteurs très connus mais dont je n’avais pas lu une seule ligne, comme Romain Puértolas ou encore Maxime Chattam .

A l’occasion de la sortie du nouveau « 13 à table 2017 », je me suis décidée à lire celui de 2016. Il faut dire que ça tombait à pic : Bébé papote devait bientôt faire son entrée en scène, et je ne voulais pas commencer de roman tant qu’elle n’était pas née. Quoi de mieux qu’un recueil de nouvelles pour arrêter la lecture à n’importe quel moment sans perdre le fil de l’histoire?

Treize auteurs ont donc participé à cet ouvrage, en proposant une nouvelle autour du thème de la fratrie. J’étais terriblement curieuse de découvrir certaines d’entre elles, et je dois dire que j’ai été agréablement surprise par la qualité du contenu de ce petit recueil. Je ne vais pas vous faire un résumé détaillé de chacune des nouvelles, je préfère vous laisser le loisir de découvrir de quoi il en retourne lors de votre lecture. Je peux toutefois vous mettre l’eau à la bouche en vous donnant mon avis bref et concis.

Personnellement, j’ai complètement adhéré aux histoires proposées par Maxime Chattam et Romain Puértolas. Quelles merveilles ! Maxime Chattam reste fidèle à son titre de maître du thriller français en racontant une nouvelle glauque basée sur une enquête et écrite avec un style très abordable. Romain Puértolas, quant à lui, mise sur une intrigue loufoque et pleine d’humour. Sa plume est tellement originale, un vrai régal ! D’autre part, j’ai trouvé la nouvelle de Françoise Bourdin sans grand intérêt. Je n’ai pas apprécié son style d’écriture et la fin ne casse pas trois pattes à un canard. La nouvelle la plus surprenante, que j’ai d’ailleurs dû relire plusieurs fois pour en comprendre toutes les subtilités, est celle écrite par Stéphane De Groodt. Il use et abuse de jeux de mots en tout genre, rendant parfois la compréhension difficile (d’où les nombreuses relectures). Karine Giebel a choisi d’écrire son histoire en narration alternée entre le frère et la sœur, ce qui la rend originale par rapport aux autres. L’issue est dramatique, j’ai vraiment ressenti la volonté de l’auteur de marquer les esprits à partir de faits réels. Alexandra Lapierre met l’accent sur le manque ressenti lié à l’absence de fratrie, et Agnès Ledig exploite le lien très fort pouvant unir deux personnes, sans forcément faire partie d’une fratrie de sang. Enfin, Bernard Werber nous montre le lien très particulier unissant des frères jumeaux.

N’hésitez pas à vous procurer un exemplaire de ces petits recueils de nouvelles. Pour 5€ dépensés, 4 repas seront distribués aux Restos du Cœur, et le contenu en vaut vraiment la peine. Une belle façon de découvrir des auteurs inconnus tout en faisant une bonne action, vous auriez tort de vous en priver!

Notation : ♥♥♥♥

Sorties livresques #1

J’inaugure avec cet article une nouvelle catégorie sur le blog, celle des prochaines sorties littéraires qui me font envie. Je pense faire ce genre d’article 3 ou 4 fois par an afin de faire le point moi-même sur les futures parutions intéressantes et peut-être aussi vous donner quelques idées pour vos prochaines lectures par la même occasion! J’ai recensé ici les titres qui me font véritablement envie, et que je pourrais m’offrir dans un avenir proche. Il s’agit donc bien évidemment d’un panel de mes goûts personnels en matière de lectures, et pas d’une liste complète des futures parutions livresques. Si vous désirez avoir plus d’informations sur un livre en particulier, il vous suffit de cliquer sur l’image de la couverture, et vous serez redirigé vers la fiche qu’en fait le site de la maison d’édition concernée ou booknode.

A vos crayons!

le-prix-des-ames,-tome-1---coupes-du-monde-782628-250-400 9782264065841 9782264068842 couv-Songe-a-la-douceur-620x987 9782253087229-001-T  aux-petits-mots-les-grands-remedes-802725-250-400 la-poudre-a-boutons-et-autres-secrets-mirobolants-758016-250-400 415 9782266260480  the-illuminae-files,-tome-1---illuminae-801924-250-400 9782253185918-001-T  le-cabinet-de-curiosites-745003-250-400  9782246862291-001-X la-maison-des-morts-800559-250-400 la-vie-est-belle-apres-tout-813424-250-400

  • Le prix des âmes, Tome 1 : Coupés du monde de Céline Etcheberry, Bragelonne (24/08/2016) – format numérique
  • Highland Fling de Nancy Mitford, 10/18 (18/08/2016)
  • Le couloir des ténèbres de Anne Perry, 10/18 (18/08/2016)
  • Songe à la douceur de Clémentine Beauvais, Sarbacane (24/08/2016)
  • Le complexe d’Eden Bellwether de Benjamin Wood, Le livre de poche (24/08/2016)
  • Aux petits mots les grands remèdes de Michaël Uras, Préludes (31/08/2016)
  • La poudre à boutons et autres secrets mirobolants de Roald Dahl illustré par Quentin Blake, Folio Junior (01/09/2016)
  • Conte de la plaine et des bois de Jean-Claude Marguerite, Les moutons électriques (01/09/2016)
  • Aeternia, Tome 1 La marche du prophète de Gabriel Katz, Pocket (08/09/2016)
  • Illuminae, Dossier Alexander 01 de Amie Kaufman et Jay Kristoff, Casterman (14/09/2016)
  • Bienvenue au Moyen-Âge de Michel Zink, Le livre de poche (14/09/2016)
  • Le cabinet de curiosités de Hilda Alonso et Alexandra V. Bach, Les éditions du riez (20/09/2016)
  • Le carnet scientifique de Mathieu Vidard, Grasset (12/10/2016)
  • La maison des morts de Sarah Pinborough, Milady (21/10/2016)
  • La vie est belle après tout de Carmel Harrington, Harlequin (26/10/2016)